mercredi, 01 février 2017 08:51

ORIGINE ET PLACE DE LA FEMME AU SEIN DE LA FAMILLE

Écrit par 
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Suite et fin

 

ORIGINE ET PLACE DE LA FEMME AU SEIN DE LA FAMILLE
La science elle-même, de facto, certifie la classification des parents et prouve ô combien suprême est le chef de famille qu'est le père. Cette part de responsabilité maximise le principat du père. Les enfants sont donc des autres de leur père. C'est pourquoi, il est invraisemblable qu'un enfant ne s'entende pas avec son père.
 
C'est tout comme quelqu'un qui ne s'entend pas avec lui-même malgré un état de bien-être physique et mental conséquent. De même que cela est inconcevable, de même il en est de la rébellion des enfants.
    Si le père s'envoie à travers sa famille, c'est dire que c'est lui qui dicte ce qu'il y a lieu de faire. C'est donc lui le visionnaire, l'organisateur qui éduque chaque partie à atteindre la vision de la famille contrairement à ce que pense une frange des hommes. Il ne revient donc pas à la mère d'éduquer les enfants. Ceux-ci sont à la charge exclusive du père qui fait une délégation de pouvoir à la mère et celle-ci par devoir son intervention doit être l'écho fidèle de l'éducation du père. Une mère qui s'octroie l'éducation des enfants est une mauvaise mère et met en cause la responsabilité du chef de famille qu'est le père. La femme bien ou la femme vertueuse est celle qui, silencieusement, s'éduque auprès de son époux. En effet, elle observe attentivement l'éducation qui est donnée aux enfants par leur père et comme une répétitrice, elle veille à l'assimilation, à l'exécution et à l'application des valeurs morales transmises par son époux, le père des enfants. Donc, la mère s'identifie être celle qui aide le père à atteindre ses objectifs : engendrement et éducation. N'est-il pas dit qu'elle est l'aide de son époux ?
    Pour ce faire, elle cultive la semence déposée en elle par le père. Arrivée à terme, c'est-à-dire à la moisson, le père récolte ce qu'il a semé. En d'autres termes, la mère développe le spermatozoïde déposé en elle par le père et après accouchement retourne au père ce qui a été à sa charge. Le père authentifie cette collaboration par un acte légal donnant à l'enfant de porter son nom. La femme apparaît donc comme la gloire de l'homme, c'est-à-dire celle par qui les capacités inouïes en l'homme apparaissent au grand jour. Vu ce qui précède, il est inadmissible qu'une femme s'approprie exclusivement l'éducation des enfants. Elle est sonnée d'être disciple et aide du préceptorat de son époux par des mœurs affinées requises par la déontologie de la famille dont elle est un parent afin d'assumer fidèlement le rôle qui est le sien.   
Extrait de  conférence. L'intégralité de cette conférence est disponible en DVD audiovisuel de 3 DVD vendu à 3.000f le coffret des 3 DVD et un livre de poche de 50 pages vendu à 3000fr. Pour toute commande contacter le service commercial de 2MPro au +225-45-92-06-48/ +225 03-07-82-12/ +225 07-10-35-46
Lu 2512 fois Dernière modification le mercredi, 01 février 2017 09:04

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir