mardi, 25 octobre 2016 10:18

ORIGINE ET PLACE DE LA FEMME AU SEIN DE LA FAMILLE

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

ORIGINE ET PLACE DE LA FEMME AU SEIN DE LA FAMILLE
Genèse 2 versets 21-23 : « Alors le Seigneur Dieu fit tomber l'homme dans un profond sommeil. Il lui prit une côte et referma la chair à sa place. Avec cette côte, le Seigneur fit une femme et la conduisit à l'homme. En la voyant celui-ci s'écria : « Ah ! Cette fois, voici quelqu'un qui est plus que tout du même sang que moi ! On la nommera compagne de l'homme, car c'est de son compagnon qu'elle fut tirée. »
 
   Vu le passage cité supra, la femme est une partie de son époux ; celle-ci, au travers de sa personnalité est valeur, tacitement, elle est l'une des valeurs que contient son époux ; laquelle valeur lui fut déléguée lors de son union avec elle. Elle détient donc, par principe d'immanence, un pouvoir du père pour agir et valoir ce que de droit. Elle et les enfants sont tout à fait des ramifications du père à l'image de la vigne et des rameaux pour l'accomplissement d'objectif commun qui est la vision du père. Cela à l’instar de la vigne dont Jean 15 versets 1-10 a parlé. En somme, le père s'identifie être celui qui s'envoie via ses enfants à travers sa femme. La quintessence de ce lien, en ce qui concerne les enfants, est, d'emblée, qu'un enfant est un spermatozoïde de son père. C'est un autre du père à l'état cellulaire qui par l'entremise de la femme entame un développement qui à terme donne naissance à un enfant, lequel enfant, génétiquement, est un mâle ou une femelle. Autrement dit, il est démontré scientifiquement que le rôle du père dans le processus de fécondation et de détermination du sexe des membres de la famille est capital, sans doute pour mettre en exergue, par la volonté de l'Eternel Dieu, la chefferie du père. En effet, les chromosomes sexuels qui se présentent sous un aspect différent selon le sexe des parents, sont identiques chez la mère, d'où XX et dissemblables chez le père, XY. Le gamète femelle appelé couramment ovule contient donc un chromosome X tandis que le gamète mâle qui est le spermatozoïde a, aléatoirement, soit un chromosome X soit un chromosome Y. A l'issue donc de la fécondation du gamète femelle par le gamète mâle, le fœtus qui en résulte contient un chromosome paternel et un autre maternel. Mais là où la particularité, à l'évidence, atteste la prééminence du père est que le sexe de l'embryon ou de l'enfant qui va naître est indiscutablement déterminé par le chromosome sexuel d'origine paternelle : si le père donne un chromosome X, l'embryon sera XX donc une fille, s'il donne un chromosome Y, il sera XY, donc un garçon. En somme, le choix du sexe des membres de la famille est du devoir du père. Ainsi, même à l'état cellulaire le père est le chef qui oriente dans le choix des composantes de la famille. Pour ainsi dire qu'à l'état cellule la composition des membres de la famille dépend divinement de l'Eternel Dieu dont la volonté est que les êtres humains lui ressemblent par l'entremise de la fonction des parents, cependant la primauté de cette fonction est entièrement dévolue au père. A suivre
Lu 3345 fois Dernière modification le mercredi, 11 janvier 2017 10:42

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir