lundi, 17 octobre 2016 07:43

POUVOIRS ET DONS, CHACUN EN POSSEDE

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

POUVOIRS ET DONS, CHACUN EN POSSÈDE
Naturellement, le processus de croissance ou spectre d'évolution de la vie, tant physique que spirituel de l’être humain, est fait de séquences d’âge qui sont des étapes capitales. Ce sont l'étape I ou âge de l'enfance, l'étape II ou âge de la jeunesse, l'étape III ou âge de l'adultisme et l'étape IV ou âge de la vieillesse ou du vieillard. À chaque étape ou séquence d’âge l'être humain acquiert de Dieu des forces ou des pouvoirs pour faire valoir ses droits et devoirs, ainsi que son autorité. Ces pouvoirs sont aussi défensifs qu’offensifs et doivent être utilisés de façon judicieuse.

 

  Généralement, quand une personne est promue à un statut d’autorité dans une société donnée, il lui est octroyé du pouvoir pour exécuter les tâches dont il a la lourde responsabilité. Mais,   lorsque les pouvoirs des séquences d’âge et les mandats d’autorité sont utilisés en dehors des normes qui leur sont attribuées, ces pratiques deviennent de la sorcellerie. Autrement dit, toute personne qui utilise une force ou un pouvoir de manière arbitraire ou injuste dans l'exercice de sa fonction ou d'une responsabilité quelconque ou pour poser un acte, pourrait être sorcière si sa mentalité est de nature à user de l’abus de pouvoir pour soit s’exhiber soit causer un maléfice à autrui. Naturellement, les abus de pouvoir ne transparaissent pas d’emblée comme sorcellerie ou envoûtement aux yeux des humains. Ce, parce que l’environnement appréhende ces manières comme des faits ordinaires, surtout que la perception humaine conçoit les pratiques de sorcellerie comme étant occultes et non exotériques. Pour le commun des mortels, tout ce qui est sorcellerie s’opère dans l’invisible et est ainsi mystique. Ce, en ce sens qu’en général les pouvoirs de sorcellerie produisent des choses extraordinaires dont les lois d'exécution sont inconnues à la vie naturelle, ce qui leur vaut le nom magie. Alors, dire d'une personne qu'elle est sorcière voudrait dire, d’emblée, qu'elle est magicienne d’une façon ou d’une autre à l’instar de l’abus de pouvoir qui est extraordinaire aux normes de l’usage de l’autorité en société de droit.
   En définitive, si un pouvoir est utilisé dans l’intention de charmer et jeter des sorts aux gens, au moyen de sortilège ou de maléfice, il devient pratique de sorcellerie. Cette définition majeure de la sorcellerie est importante et indubitable, c’est-à-dire sans contredit, et est bonne à savoir pour ne pas porter de fausses accusations contre autrui. Néanmoins, force est de reconnaître qu'il est difficile d'apporter une explication intellectuelle sur la faisabilité occulte de cette pratique, car elle n'est pas visible à l'œil nu pour que l'on puisse avec exactitude l'expliquer. Seule la grâce de Dieu donne de la comprendre et nous croyons que Dieu nous en inspirera. 
Extrait du livre intitulé ''POUVOIRS ET DONS, CHACUN EN POSSÈDE''
Pour toute commande contacter le service commercial de 2MPro au +225-45-92-06-48/ +225 03-07-82-12/ +225 07-10-35-46
Lu 2644 fois Dernière modification le vendredi, 11 novembre 2016 08:32
Plus dans cette catégorie : « LES CLASSES D’AGE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir